La proie

Envoyer Imprimer
AddThis Social Bookmark Button

la proie1La proie - Philippe Arnaud

Roman ados-adultes

 

On pourrait penser que c’est encore un roman sur l’esclavage moderne, mais ne passez pas à côté de ce roman dont l’intensité est exceptionnelle. On doute de cette histoire, du regard d’Anthéa. La simplicité de l’écriture de l’auteur donne toute la puissance à ce texte émouvant. 

 

Anthéa vit paisiblement dans un petit village au Cameroun entourée d’une famille aimante, libre et joyeuse. Elle rayonne de sagesse et de joie. Sauf à l’école où elle s’ennuie. Et quand sa mère lui demande de l’aider un jour de semaine au marché, Anthéa revit. Elle est vive, riche de sa terre natale et des histoires que son oncle lui transmet.

Un jeune couple bienveillant souhaite aider cette famille. La vie promise en France n’est pas celle qu’Anthéa attendait. Mais elle obéit, petite fille trop sage, avec la honte et la peur de décevoir ses parents. Cette famille malveillante se déchire et c’est Anthéa qui subit mensonge et manipulation. L’écriture change, Anthéa grandit, perd son innocence, Anthéa suit les regards malsains, Anthéa lutte et nous luttons avec elle pour que cette histoire ne se reproduise plus jamais.

 

La proie analyse la peur et la honte, la violence et le renoncement, le déni de tous. Les multiples lectures font que ce roman est aussi bien adapté aux adolescents qu’aux adultes. Une histoire dont on se souvient et qui nous hante.

 

 

coupdecoeurjacq

 

  Livres

Auteur(s) Arnaud, Philippe (1966-...) (Auteur)

Titre(s) La proie [Texte imprimé] : oh, freedom / Philippe Arnaud.

Editeur(s) Sarbacane , DL 2019 (impr. aux Etats-Unis).

Collection(s)( Exprim' ).

Résumé Anthéa sent si souvent qu'il faudrait fuir. Fuir les manoeuvres des garçons que sa beauté fascine. Fuir les humiliations de l'école, la violence des adultes. Et ce couple de Blancs qui veut l'emmener avec elle en France, si loin du Cameroun... sont-ils vraiment la chance qu'imaginent ses parents ? En vérité, Anthéa ne demandait rien d'autre que vivre chez elle, dans son pays. Travailler la terre, conter aux enfants les histoires de son village, rire avec Diane du monde des adultes. Quand l'étau se resserre, il ne lui reste plus pour l'aider à survivre - et à se battre - qu'une ombre familière dans ses rêves. Et le souvenir d'un garçon qui l'aimait.

Notes 1RLPE. - JAg1599.

Sujet(s) JnRoman

Indice(s) 809

Plus d'informations